Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 août 2017 5 04 /08 /août /2017 17:05

Madame Machin (je ne me rappelle plus de son nom), notre "ministresse" du travail a fait des affaires avant d'entrer au gouvernement. 1 500 000 €, mazette. Pas illégal, mais assez immoral de fait. Responsable moralement, mais pas coupable pénalement. L'honneur n'est quand même pas sauf, madame. Quand on se livre a des opérations boursières comme celle-ci sur le dos des 900 salariés licenciés, on le fait en cachette. Les gens, ils trouvent ça indécent, le mot est faible, et ils n'ont pas tort.

Ensuite, MIchel Mercier tout juste élu au prestigieux conseil constitutionnel suspecté d'emplois fictifs avec ses deux filles dont l'une  avait manifestement un don: le don d'ubiquité. Travaillant physiquement en France alors qu'elle résidait à Londres. On parle de 2000 € de salaire mensuel, quand même...Son épouse également comme attachée parlementaire, travaillant chez elle, femme au foyer, sans ordinateurs. Donc pas de trace de ses activités, pas de courriels, pas de fichiers Word, etc... PME familiale ? On parle de détournement de fonds publics. Rien que ça.

Ca sent le Fillon, non ?

Ca fait beaucoup en quinze jours. Ca continue. Je vous l'avais dit, ça va être dur de moraliser. Dur dur...

Le vers est dans le fruit.

Repost 0
Published by blogalper
commenter cet article
3 août 2017 4 03 /08 /août /2017 08:35

Tel est pris qui croyait prendre...

Je me suis moqué récemment des gens qui nourrissent leur narcissisme. Je n'avais aucune idée de ce qu'on pouvait ressentir dans ces moments là.

Je viens de recevoir les premiers exemplaires de mon bouquin ( "J'm'en étouffe de ire " aux éditions Baudelaire). Quand le facteur a déposé le paquet, je me suis précipité pour l'ouvrir préssentant ce qu'il contenait. Et quand j'ai pris mon livre dans les mains, j'ai joui.

Bon, j'exagère un peu. Disons que j'ai ressenti un immense plaisir, une énorme autosatisfaction. Je me suis senti tout a coup valorisé, auréolé. Une immense fierté. J'ai mis un exemplaire sur mon bureau, et de temps en temps, je le regarde, comme un gosse.

J'ai l'air malin, moi qui vient de brocarder les narcissiques.

Repost 0
Published by blogalper
commenter cet article
31 juillet 2017 1 31 /07 /juillet /2017 22:05

Dans le top 5 de ces métiers, j'en vois un qui a l'air de bien marcher: tatoueur.

Repost 0
Published by blogalper
commenter cet article
31 juillet 2017 1 31 /07 /juillet /2017 15:52

 

 

Moi, moi,moi.

Certains écrivains se regardent écrire et mettent au second plan le fond en privilégiant la forme, L'objectif n'est pas de faire prévaloir des idées ou de captiver le lecteur, mais de montrer qu'on sait bien écrire.

Un exemple me revient en mémoire. Souhaitant connaitre d'avantage Yann Moix pour qui j'avais quelque sympathie, je me suis procuré un de ses romans. Je ne l'ai pas lu jusqu'au bout,  tellement je me suis emmerdé en le lisant. Son style m'a paru alambiqué et prétentieux. En mettre plein la vue, voilà quel a certainement été son objectif, lorsqu'il s'est lancé dans cette écriture, sa véritable motivation ayant certainement été de flatter son égo, plus que d'intéresser ses lecteurs. Ce roman: Une simple lettre d'amour, est un bel exemple d'écriture "nombrilique".

Il y a une certaine analogie avec les débats, les présentations ou les conférences. Au cours des nombreuses présentations et exposés que j' ai été amené à faire, dans ma vie professionnelle, je me suis aperçu qu'il fallait être très prudent. Après le temps de l'exposé, vient le temps des questions/réponses. Beaucoup de  gens lorsqu'ils posent une question n'écoutent que leur question. La réponse est secondaire. L'important, c'est de bousculer de déranger, et par ce biais, de se valoriser. Une estrade, c'est un peu un piédestal, et les gens aiment bien déboulonner, déglinguer, mettre bas, c'est dans la nature humaine. De plus, c'est tout bénéfice pour l'égo qui s'en trouve nourri. El Kabbach dans les interview qu'il mène avec les hommes politiques en est une bonne illustration. Après avoir posé sa question, il se retourne vers ses collaborateurs, l'air entendu, l'air satisfait. « Vous avez entendu la question que je lui ai posée ? Cà va l'emmerder » laisse-t-il entendre. L'interviewé répond, mais El Kabbach n'écoute pas. Il passe à la question suivante. Il a bien écouté sa question, pas la réponse. Le très regretté Georges Marchais, en son temps, qui nous a tant fait rire, ne pouvait pas le supporter.

Vous vous souvenez ? « Taisez-vous, El Kabbââch »

Dans les cours qui sont dispensés à propos de la prise de parole en public, il est recommandé de ne délivrer que 40% de ses connaissances et de garder 60% en réserve, c'est bien connu. Bien m'en a pris d'être soucieux d'appliquer cette règle. La véritable difficulté dans une conférence n'est pas de présenter des idées, mais de faire face aux assauts déstabilisant de gens qui n'ont de soucis que celui de vous faire chuter et montrer qu'ils sont bons. Ca fait toujours plaisir de dégommer quelqu'un que tout le monde écoute.

1 heure et demi d'exposé, seulement 1/4 d'heure de réponse aux questions, mais 1/4 d'heure sur des charbons ardents.

Un homme politique, quand il discute avec vous fait semblant de s'intéresser a vous, à la question que vous lui avez posée. En fait, il s'en fout complètement. Observez le bien. Il guette dans votre regard l'impression qu'il fait sur vous. Son égo est foutrement plus important que votre petite personne.

 

Ah, l'égo...

 

 

 

 

Repost 0
Published by blogalper
commenter cet article
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 11:00

Mon collègue pénétrant dans le bureau, je remarque que ses chaussettes sont dépareillées. La droite est noire avec des rayures rouge, et la gauche est gris uni. Je lui fait remarquer, et il me répond: « C'est vrai, mais ce qui m'embête le plus, c'est que j'ai la même paire à la maison ».

Repost 0
Published by blogalper
commenter cet article
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 11:44

Le casier judiciaire vierge comme condition "sine qua non" préalable pour exercer dans la fonction publique.

Ca ne passe pas.

Moi qui suis un homme de la rue, qui fait des raisonnements tout simples d'homme de la rue, je pense que cette loi, il fallait la présenter en commission des lois à des fins de vote. Elle aurait ensuite été éxaminée par le conseil constitutionnel qui l'aurait peut-être déclarée "inconstitutionnelle", c'est possible. Elle aurait alors été retirée. Je ne vois pas où est le problème. Mais elle risquait également d'être validée, bien sûr.

Donc, en vertue du principe, qu'on ne scie pas une branche sur laquelle on est assis, ou assise (parité oblige), on s'est abstenu.

Malin et prudent. J'en connais qui respirent. Richard Ferrand peut dormir tranquille, comme dit Michel Onfray.

Signé: Un homme de la rue.

Repost 0
Published by blogalper
commenter cet article
22 juillet 2017 6 22 /07 /juillet /2017 08:41

Lors d'une émission de France 2, Télématin, Natacha Harry, présidente de la SPA nous a invité à aller voir les animaux la nuit dans un zoo équipé pour cela. On peut y voir des animaux nocturnes mais aussi diurnes éclairés par des projecteurs, vivre non pas en toute tranquillité, mais perturbés dans leur sommeil par ce voyeurisme sans pitié.

Bravo Natacha.

Il a raison Bougrain-Dubourg quand il dit: « Arrêtez d'emmerder les animaux »

Je crois même qu'il a dit: « Arrêtez de faire chier les animaux »

De toute façon, ça revient au même.

Repost 0
Published by blogalper
commenter cet article
21 juillet 2017 5 21 /07 /juillet /2017 15:38

Je viens de découvrir avec étonnement et stupeur, qu' Edgar Morin, une personne pour laquelle j'ai beaucoup d'admiration a écrit un bouquin avec Tariq Ramadan. "Au péril des idées" en est le titre. 

Pourquoi ce grand homme, ce sage, cet immense sociologue, a éprouvé le besoin de se commettre, j'allais dire de se dévoyer, avec ce monsieur si peu recommandable ? Tariq Ramadan, un exemple dans l'art de tenir des doubles discours, de jouer un double jeu, de déguiser des mensonges en vérité, de dire tout et son contraire avec une réthorique savamment travaillée, d'afficher la posture de quelqu'un d'ouvert, alors qu'il est enfermé de lui-même dans l'idéologie de l'Islam salafiste, sans avoir le courage et l'honnêteté de le dire de façon claire. Tariq Ramadan, un modèle d'hypocrisie, s'il fallait résumer ce que j'en pense. Un monsieur qui, lors d'un entretient avec Luc ferry a dit, je le cite: « Je ne sais pas si la lapidation des femmes adultères est une chose qu'il faut admettre ou pas. Il faudrait faire un moratoire »

Gonflé, ce mec. Honteux.

Permettez-moi de m'adresser à vous, Monsieur Morin:

« Lors d'un débat contradictoire avec Eric Zemmour et Eric Naulleau, que j'ai regardé récemment, vous étiez à ses côtés. Vous n'aviez pas souvent la parole, mais lui, la prenait. Vous étiez (vous n'étiez que) sa caution. Il buvait du petit lait. Co-signer, c'est un peu cautionner, n'est-ce pas ? Ressaisissez vous Monsieur Morin, cet individu est un triste sir. Il a souhaité l'appui d'une personne publique de grande morale et de grande sagesse, ce que vous êtes. Il vous a menti. Il vous a berné. Il n'est pas digne de figurer à vos côtés. Je me refuse de penser que c'est votre grand âge qui est la cause de ces égarements ».

Repost 0
Published by blogalper
commenter cet article
21 juillet 2017 5 21 /07 /juillet /2017 08:28

Tout frais émoulu de mon école d'ingénieur, je venais d'être nommé responsable technique d'un projet au sein d'une importante société, travaillant dans le secteur de la défense nationale. Nous nous rendons à Nancy pour une réunion avec les coopérants.

 Après s'être installés dans l'hôtel, mon ingénieur en chef me suggère de faire une ballade dans le parc afin de préparer la réunion du lendemain. Il est 18h30. Donc, nous déambulons dans les allées de ce magnifique parc non loin de la place Stanislas. Cette réunion informelle une fois achevée, nous nous dirigeons alors vers la sortie et arrivés à la grille d'entrée du parc nous constatons qu'elle est fermée. Je regarde le panneau . Il est indiqué que le parc ferme à 19h, et il est 19h30. Nous nous rendons en toute hâte à la sortie opposée. Celle-ci est également fermée. Que faire ?

Je suggère alors à mon supérieur de lui faire la courte échelle afin d'escalader la grille (pas loin de 3m de haut, quand même). D'après ce qu'on m'a dit, Il a  65 ans mon chef, et l'escalade, ce n'est pas son truc. Après quelques hésitations, il accepte. Une fois qu'il soit passé de l'autre côté, j'escalade à mon tour, et arrivé au sommet de la grille, je vois une voiture de police foncer vers nous et s'arrêter avec un crissement de pneus. Deux policiers en descendent et se dirigent vers mon chef qu'ils interpellent vertement. Je me joins à eux.

« Qu'est-ce que vous faisiez dans ce parc à cette heure » nous demande l'un d'eux sans ambages.

« Nous nous baladions en discutant » répond mon chef.

« Vous vous baladiez ? tous seuls, isolés alors que le parc est fermé »

L'un des policier regarde mon supérieur d'un air suspect, puis se retourne vers son collègue en rigolant.

« Vous avez quel âge Monsieur ?» me demande ce policier »

« C'est important mon âge ? » lui demandais-je. 

« Montrez-moi vos papiers, tous les deux »

Nous obtempérons. Je remarque que les deux policiers nous regardent avec un sourire narquois.

« La prochaine fois, si vous voulez être tranquille, allez dans une chambre d'hôtel » nous dit l'agent.

Mon supérieur est sidéré. Il se fâche tout plein et menace de porter plainte. Il sort un calepin et note l'immatriculation des agents, qui n'en reviennent pas. C'est vrai que mon chef, quand il se fâche, il fait un peu peur. Il a de l'ascendant. Il en impose.

« Je vais porter plainte dès demain pour injure à personne par la force publique » leur déclare t'il. Notre accusateur de la force publique regarde à nouveau nos papiers. Figure à côté de nos cartes d'identité une carte du Ministère de la Défense qui mentionne que nous sommes habilités à transporter des documents classifiés: "Secret Défense". La carte est barrée d'une bande tricolore "bleu blanc rouge".

 Les agents changent alors de ton. Ils sont désolés d'avoir mal interprété cet incident. Ils ne s'excusent pas, mais ils sont désolés.

L'incident est clos, et nous regagnions notre hôtel. 

En route, je rigole en parlant de l'incident. Lui ne rigole pas. Il est vexé. Il est furieux.

Au bar, mon supérieur finit par se détendre et m'offre un whisky, dérogeant ainsi à la sacro sainte tradition de ne pas boire d'alcool en mission.

Tout est bien qui finit bien.

Repost 0
Published by blogalper
commenter cet article
19 juillet 2017 3 19 /07 /juillet /2017 21:52

Le droit de vote en France est un droit chèrement acquis.

Un droit, c'est la possibilité morale qu'on a d'agir de telle ou telle manière, de jouir de tel ou tel avantage, mais c'est aussi la possibilité de ne pas exercer ce droit, évidemment.

Il est remarquable, qu'à l'occasion de chaque élection, alors que l'abstention progresse de façon significative, et prend du sens, certains voudraient rendre le vote obligatoire. C'est un peu comme si on rendait obligatoire  de se marier à sa majorité, parce que c'est un droit, et pourquoi pas le droit à l'erreur (pas encore inscrit dans la constitution, pourtant ça collerait bien avec le principe de précaution).   

Rendre l'exercice d'un droit obligatoire est quelque chose d'un peu fou. Il n'y a que nos amis belges pour faire des trucs comme ça. Le vote est maintenant un devoir chez eux.

NB: Aux dernières nouvelles, nos amateurs de frites en reviennent. Malgré l'amende, qui n'est que très rarement exigée, l'abstention reste importante. J'ai ouï dire qu' ils vont bientôt enclencher la marche arrière, une fois.

Affaire à suivre...

Repost 0
Published by blogalper
commenter cet article

Présentation

  • : Chroniques sociétales terriennes impertinentes. Histoires vraies.
  • Chroniques sociétales terriennes impertinentes. Histoires vraies.
  • : La société et ses absurdités.
  • Contact

Recherche

Liens