Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 08:51

150m à monter sur un sentier sinueux mal pavé, ou pas pavé du tout, avec des trous et des bosses. On se tord les pieds. Ca se mérite l'acropole. Tout en montant, on imagine cet ancien édifice d'architecture Dorienne, comme on nous l'a décrit. Ca doit être magnifique, chargé de la mémoire d'un passé qui remonte à plus de 2000 ans. Arrivé au sommet, on reprend son souffle, pour mieux avoir ensuite le souffle coupé en admirant cette merveille. Je regarde. Point d'édifice, mais quelques colonnes éparses amputées parfois de leur chapiteaux, ce qu'il reste des murs d'enceinte, délabrés. Deux colonnes reconstituées avec du béton. C'est très laid. Il faut avoir une imagination fertile pour y voir un bâtiment périptère Dorien sur trois niveaux. Je comprends pourquoi, au départ de la visite, on nous a proposé des iPad, montrant l'acropole en réalité augmentée, fortement augmentée, d'ailleurs. La plupart des visiteurs ayant opté pour cette formule, ne regardent d'ailleurs que leur iPad. Du temple d'Apollon, le mieux conservé, il ne reste que trois colonnes. Ca me rappelle une visite que nous avons effectuée des châteaux Cathares. Quelques grosses pierres étaient censées évoquer un château. La visite de ces châteaux virtuels n'étaient quand même payante. Quand même pas. Celle de l'acropole, si. La seule vraie émotion vient du point de vue panoramique. C'est la récompense de l'effort fourni.

La pose prostate coute 50 centimes. Dame pipi se fait au passage une fortune. Le sceau est rempli de pièces de 50 centimes, de 1 et 2 Euro. Tant mieux pour elle.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by blogalper
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Chroniques sociétales terriennes impertinentes. Histoires vraies.
  • Chroniques sociétales terriennes impertinentes. Histoires vraies.
  • : La société et ses absurdités.
  • Contact

Recherche

Liens